récits de vie

Le Projet Histoires de vie d’habitants : dans ma valises

Autour d’ateliers, de rencontres, de résidences dans les bibliothèques, les centres sociaux, les maisons de retraite, les centres d’animation, …, collectages de ce que chacune, chacun de 3 à 94, a mis, mettrait, met dans sa valise. À Paris 19e : autour de la place des Fêtes, sur le quartier Danube-Solidarité, avec les Petits Frères des Pauvres ; et hors les murs de Paris 19e…

L’idée est de travailler avec les habitants d’un quartier et les usagers des lieux partenaires du projet. Rencontrer autour du collectage de récits de vie. Rassembler lors des restitutions publiques, fédérer toutes ces rencontres pour réunir les diverses personnes, leurs familles et amis lors de restitutions publiques – spectacle
Valoriser, garder traces de ces récits …

Ce projet est née d’une visite au Musée national de l’Immigration, à Paris.
En parcourant les lieux, la question de la transmission, son évidence universelle, s’est imposée :
“ Qu’est-ce que je mets dans ma valise si je pars de chez moi, je ferme définitivement ma porte : qu’est-ce qui peut me permettre de transmettre d’où je viens et de continuer mon chemin ? “
“ Qu’est-ce qui me relie à mon passé ? ”Fin 2016 La valise termine de se remplir dans le  dans le quartier Danube-Solidarité.

Un spectacle est créé : Histoires de vie dans des valises qui vit sa vie indépendante !

————————————————————————————————————————————————–

Le Projet La Charrette à images
Racontées itinérantes dans la rue, pour tout public.
Récits de vie racontés par Marie-Laure Picard, conteuse, autour de la Charrette à images du plasticien Julien Autran, accompagnés par Marco Caccialupi, musicien.

La Charette à images déambule dans les rues afin de présenter au public un carnet de voyage à ciel ouvert.

Lorsqu’elle passe dans le quartier de Belleville, avec comme thème la “peau”, l’identité, les photos et les dessins interpellent les passants.
Julien  expose des portraits réalisés au cours de voyages et des photos d’habitants de son quartier, voisins, amis, commerçants, rencontres fortuites collectées.
Marie-Laure raconte les récits de vie des portraits exposés.
Marco accompagne.

“J’ai rencontré les gens photographiés dans le quartier Belleville-Pyrénées. Ils m’ont racontés ce qu’ils ont voulu sur eux et leur vie, ce qu’ils ont choisi, sans contrainte, sans direction. De ce qu’ils m’ont dit j’en ai fait des récits et je les ai transmis.”